Milieux bocager

Cette mesure concerne la majorité des emprises des anciens bassins à terre ou la majorité des terrains situés au nord de l’A140 excepté la plateforme technique.

▪ Description de la mesure :

Aménagement progressif de prairies, en y ajoutant un maillage ou réseau de haies, pour une surface de près de 32 ha.

Installation d’essences arbustives variées pour apporter un abri (marcescentes), constituer une réserve de nourriture (baies), servir de poste de chant ou de chasse…

▪ Effets ou conséquences envisagées de la mesure

Avec la contrainte de reconstituer une prairie en couverture du site de stockage de déchets (gestion des ruissellements et infiltration d’eaux pluviales), optimisation en aménageant une structure bocagère en remplacement d’une friche nitrophile. Les axes de ruissellement seront aménagés en noues ou dépressions humides. Les effets de lisière seront augmentés.

Ce sont à la fois les physionomies variées des haies (essences, étages, épaisseur…) et leurs organisations (interface avec les prairies ou effet de lisière, continuité ou réseau…) qui seront favorables pour la faune.

retour